Actualités

Thème vins

Primeurs: Graves

08/05/2014

Graves

Pessac-Léognan rouges

 

Crus classés de Graves

 

Château Haut-Brion 18

Sans conteste, il règne sur l’appellation. Quelle tension, sur une longueur incroyable ! Il est précis, ciselé, exprimant un fruit sans aucun artifice. Minéral, il donnera toute son expression dans quelques années et fera parler de lui comme un vin d’anthologie. Mais il faudra l’attendre...

 

Domaine de Chevalier 17

De couleur intensément prometteuse, il offre un nez complexe sur la finesse avec des arômes très précis. La bouche est d'un grand délice, sur des fruits mûrs gardant de la fraîcheur. Un style bourguignon pour l'élégance de la trame.

 

Château de Fieuzal 17

Magnifique finesse au nez qui se confirme en bouche. Le nez est poudré, s'exprimant par petites touches diffuses. La bouche est souple, vibrante, avec des tanins très fins.

 

 

Château La Mission Haut-Brion 17

Magnifique réussite sur ce millésime chaotique. Il navigue entre sensualité et minéralité. La volée d’épices chaudes répond à cette minéralité, les fruits tendres à la tension. L’ensemble est très précis, ciselé et rafraîchissant.

 

Château Smith Haut-Lafitte 17

Quel très beau nez, élégant, floral, racé, complexe mais dans la subtilité par petites touches. Il s'étire sur des notes finement gourmandes. La bouche offre des tanins déjà assagis sur une matière très équilibrée.

 

Château Haut-Bailly 16,5

Beaucoup de charme dans ce vin sous les hospices d'un verger fleuri. La bouche n'est pas massive, offrant un beau fondu sur la souplesse, en équilibre avec la tension.

 

Château Pape Clément 16,5

Magnifique nez complexe, complet, riche sur une bouche savoureuse et tendre. Les tanins sont fondus et gras sur une bouche d'un fruité mené à maturité mesurée.

 

Château Bouscaut 16

Le nez est subtil, très floral avec une pointe de cachou et de cassis. La bouche est en devenir à ce stade (primeurs); elle va se délier mais gardera son éclat et sa minéralité vivifiante.

 

Château Latour-Martillac 16

Le nez est généreux et complexe, allant du fruit à point jusqu'à la vanille en passant par le cachou, la guimauve... La bouche encore en construction offre déjà un bel équilibre avec une certaine persistance.

 

Château Malartic-Lagravière 16

Le fruit a de l'éclat sur une base de cassis et de myrtille. La bouche est minérale, fraîche, avec une belle présence poudrée. Le tout est équilibré.

 

Château Olivier 16

Un fruit mûr et un élevage très discret apportant de la sucrosité sans fard classent ce vin dans les belles réussites. Les épices le prolongent avec grâce.

 

Château Carbonnieux 15,5

Le choix de ne pas trop extraire est le bon. Il met en avant le fruité vivifiant, la finesse et la minéralité. Un vin délicat, subtil, en dentelle.

 

 

Pessac-Léognan

 

Château Couhins 16,5

Très très beau niveau jouant la finesse, loin du style démonstratif. Les tanins sont de soie avec au nez, des petits fruits des bois. Délicatesse sublime !

 

Château de France 16,5

Le nez annonce un vin de plaisir avec des notes de fruits mais aussi du café, du pralin et de la rose. La bouche tout aussi gourmande avec des tanins gras et tendres confirme le très bon niveau.

 

Château Larrivet Haut-Brion 16

Quel très beau vin avec beaucoup de charme ! Il exprime avec éclat et complexité les fleurs élégantes et quelques fruits comme le cassis goûteux. La bouche est tout aussi agréable avec des tanins très souples sur une bouche tendre, savoureuse et juteuse.

 

Château de Rouillac 16

Du jus, du jus que du jus avec un très léger boisé élégant et millimétré. La violette et la cerise conversent entre elles, de l'attaque jusqu'à la finale, longue et savoureuse.

 

Château La Louvière 15,5

Le nez est très charmeur (pour un primeur 2013) avec de jolies notes de fruits tendres (cassis et myrtille) et un rien de cèdre et de cannelle. La bouche, sur la réserve, joue la partition minérale sous tension et fraîcheur.

 

Château Le Sartre 15,5

C'est une version jus de fruits que ce 2013 très réussi. Minéralité, finesse, bouche savoureuse, le plaisir est au rendez-vous pour un vin qui sera vite accessible.

 

Château Picque Caillou 15,5

Très beau nez discret mais d'une grande élégance, sans fard ni paillette. La bouche ne cherche pas la puissance et offre de très beaux tanins qui vont se fondre pour mettre en avant son coté savoureux naissant.

 

La Chapelle de La Mission Haut-Brion 15

Une grande chapelle réalisée avec art et élégance !  Aujourd’hui serré et austère, ce vin va s’ouvrir et se peaufiner mais gardera sa droiture, sa minéralité, son ciselé d’une définition précise. L’allonge restera quelque temps sur les belles épices.

 

Château Couhins Lurton 15

La texture est riche avec des tanins gras qui supportent les notes boisées et procurent beaucoup de plaisir. L’ensemble va se fondre avec l’élevage.

 

Château Haut-Bergey 15

Un très très léger torréfié vient compléter les notes de cassis et de cerises noires. La bouche est poudrée et devra encore se fondre à l'élevage. L'ensemble a de l'éclat et de la précision.

 

Château Les Carmes Haut-Brion 15

Un brin réservé et raide aujourd'hui (en primeur), il offre toutefois une belle palette aromatique précise avec un bel éclat. Cassis, myrtille, rose ancienne sont au rendez-vous.

 

 

Le Petit de Haut-Lafitte 15

Les épices chaleureuses, le cassis tendre, le moka, rendent la bouche charmante. Un bonheur que ce vin fait pour apporter du plaisir tout simplement.

 

 

Château Lespault-Martillac 14,5

C'est un joli coup de cœur avec un fruit tendre pour le millésime. Il est plein de charme tout en gardant une belle fraîcheur. Digeste et relativement dense. Bravo !

 

Château de Rochemorin 14,5

Quelle belle prestation élégante avec des tanins très souples comme une caresse. Un vin sans surpuissance et pourtant long, souple, aérien et particulièrement fondu.

 

Château Cantelys 14

Très belle expression des cabernets sur les épices et le fruit, précis et net. Ce vin reste alerte, frais et savoureux. Un plaisir élégant.

 

Château Haut-Bacalan 14

Du jus, du jus et des épices douces. Il a de la matière et offre un plaisir intense.

 

Château Le Thil 14

Il en faut du savoir-faire pour réaliser un pessac si juteux, si souple et « régalant ». Les épices complètent le tableau qui se prolonge sur des notes poudrées.

Château D’Eck 13

Très fin, très élégant il offre une matière de demi corps dans un registre floral. Une eau juste infusée de quelques notes subtiles.

 

Pessac-Léognan blancs

 

Crus classés de Graves

 

 

Château Latour-Martillac 17,5

Quelle finesse et pourtant quelle longueur ! Il commence sur le floral, passe par des fruits à chair blanche (comme la pèche de vigne) puis s'étire sur le citronné et les agrumes avant de se prélasser dans des épices (cardamome, poivre blanc).

 

Château Couhins 17

Tout est suggéré, rien n'est imposé dans ce vin d'une rare délicatesse jouant le minéral, le salin, le coté aérien et la finesse. L'ensemble est fleuri puis s'étire sur la sauge et les fruits secs.

 

Château Couhins Lurton 17

Très belle tension soutenue par une volée d'agrumes sur lit de sauge et d'anis. Vivifiant comme une brise marine. La poire juteuse apporte un coté en saveurs tendres.

 

Château Malartic-Lagravière 17

Léger, très léger et pourtant présent. Le nez est de fruits frais et de citronnelle, tout en discrétion. La bouche est dans un registre tout aussi subtil en demi-teinte, en pastel.

 

Château Bouscaut 16,5

Aujourd'hui, la barrique apporte une très légère touche gracieuse qui va vite s’estomper. Le nez est entre fruité et séveux. Belle petite sucrosité en équilibre avec les saveurs citronnées.

 

Château Carbonnieux 16,5

Belle ambiance fleurie, délicate et subtile. La bouche commence dans le même registre, très finement, puis elle s'allonge, s'étire, s'amplifie doucement mais avec une grande longueur impressionnante.

 

Château Olivier 16,5

Quelle délicatesse et pourtant quelle allonge ! Il avance à pas feutrés et il faut l'attendre avec ses notes de noisette, de beurre frais, de thé vert et de citronnelle. Tout est délicat jusqu'à la finale légèrement épicée.

 

Pessac-Léognan

 

Château Haut-Brion 18,5

Il fera date et on parlera de lui dans très longtemps comme une grande référence. La tension n’a d’égal que la gourmandise d’un fruit à chair blanche juteux. Puissant et profond certes, mais tellement élancé et fin. Il s’exprime dans un registre délicat et printanier.

 

Château La Mission Haut-Brion 18,5

Nous sommes tombés sous le charme de ce très grand vin qui frétille au nez et claque en bouche comme un coup de fouet. La minéralité est à son comble, soutenue par des notes d’ananas, de citronnelle… L’équilibre se fait avec la tendresse des notes de rose et de vanille, plus enveloppantes.

 

La Clarté de Haut-Brion 18

Un vin inoubliable, d'une magistrale précision aromatique avec une jolie tension des saveurs. Il décline les notes de jasmin, de poire, de sauge sur fond de fruits à chair blanche. Un délice !

 

Château de Fieuzal 17

Quel bel équilibre entre le côté vivifiant, citronné et le gras tendre. Du très bel art, une composition menée avec un grand savoir-faire qui met en valeur également un brin de chaleur pour équilibrer l'ensemble.

 

Château La Louvière 16,5

Le nez est de résine, de citronnelle, de poire juteuse, de raisin. C'est délicat, précis et sans artifice. Ce que la bouche confirme sur une belle longueur, avec fruité et savoureusement.

 

Château Larrivet Haut-Brion 16,5

Les grands vins ne vous prennent pas en otage, ils vous prennent par la main sur des chemins de traverse souvent fleuris, parsemés de quelques touches de fruits secs. L'équilibre est très racé, d'une minéralité fine et saline.

 

Château Le Sartre 16,5

Quelle belle fraîcheur citronnée, vivifiante et énergique sur les agrumes et l'ananas ! La citronnelle prolonge la sensation de plaisir désaltérant. Il est réjouissant.

 

Château Pape Clément 16,5

Dans un style très peu démonstratif, ce vin s'allonge, s'étire avec finesse et délicatesse. Nous avons apprécié ses notes chuchotées, son ambiance fleurie comme un verger au matin.

 

Château Picque-Caillou 16,5

Très subtil, ce vin n'en impose pas mais prend pourtant doucement de la place. Il progresse par pallier pour offrir, finalement, une très belle longueur. Anis, citron, fruits secs, poire... sont au rendez-vous.

 

Château Rouillac 16,5

Si, en général, les 2013 blancs sont signés par une vivacité énergique, ce pessac offre, en plus, une très belle sensualité avec un toucher en bouche sur les fruits mûrs et tendres. L'allonge est de rose avec quelques épices douces et un brin de richesse.

 

Château Smith Haut-Lafitte 16,5

Ce n'est pas un monstre mais un délicat, un racé, sur la finesse, aussi bien au nez qu'en bouche. Nous aimons cette amabilité toute emprunte de discrétion comme un ami qui vous chuchote à l'oreille.

 

Château de France 16

Il commence sur le fruit, sur une expression profonde et sincère du terroir et des cépages puis arrivent doucement les notes d'élevage discrètes mais complexes. Les épices chaleureuses unifient l'ensemble.

 

Château Cantelys 15,5

Très beau vin acidulé, anisé, fruité avec un variétal mettant en avant le fruit dans une expression précise, élégante et savoureuse.

 

Château Haut-Bergey 15,5

Verveine, tilleul... c'est un délicat, un discret. Subtil certes, sans surpuissance assurément. Il joue tout sur la minéralité saline et des fruits délicatement infusés.

 

Le Clarence Haut-Brion 15,5

Une pincée d’épices sur un vin aux fruits mûrs mais restant croquants. Un Clarence très réussi. Un vin vivifiant et tonique mais tendre en milieu de bouche.

 

Château Haut-Lafitte 15

Belle intensité et belle mâche pleine de gentiane, de sauge, de poire juteuse sur fond très légèrement vanillé. Un vin d'ampleur sans démesure mais avec élégance.

 

Les Hauts de Smith 15

Un 100 % sauvignon tendu, traçant, qui déménage et fait frétiller les papilles. Les fruits à chair jaune apportent de la tendresse et du volume mais l'ensemble reste très vivifiant.

 

Graves rouges

 

Château Chantegrive 14,5

La matière se veut complète et pleine en milieu de bouche, ce qui rend le vin aujourd'hui un peu ferme. Mais le charme est là potentiellement, avec des notes de cassis et une allonge épicée.

 

Château Ferrande 14,5

Belle finesse, belle allonge, belle élégance, trois fois réussi dans un registre plutôt racé avec des tanins fins. De la dentelle !

 

Château Rahoul 14

La recherche de matière en milieu de bouche a raidi la trame. Il sera très certainement plus ample après l'élevage mais restera sous tension et fraîcheur.

 

 

Graves blancs

 

Château Ferrande 16

Lumineux, précis, énergique, il réveille les papilles, les titille. C'est un blanc citronné et acidulé, sans aucune agressivité mais sur une belle longueur rafraîchissante.

 

Château Rahoul 16

Citronné, acidulé mais pas seulement, il offre aussi de belles saveurs de fleurs, de pêche de vigne, d'anis et de fine badiane. La bouche est longue, rafraîchissante et très élancée.

 

Château Chantegrive 15,5

Beau choix de favoriser le fruit sans artifice dans une expression variétale aboutie. C'est frais, précis et très « vrai ».

 

 

 

 

Nos actualités classées par thèmes :